Vous êtes ici

Un projet pilote de suivi de l'impact des politiques publiques en matière de droits

 

 

A l'occasion de l'Assemblée des Amériques sur le changement climatique, CGLU et la Ville de Bogota ont signé un accord afin que la Commission Inclusion Sociale, Démocratie Participative et Droits Humains de CGLU réalise, avec le Département de l'Intégration Sociale de Bogota, le Surveillance des Droits Humains dans la ville.

Au-delà de la mise en œuvre de politiques publiques qui favorisent le bien-être social et garantissent la jouissance des droits de l'homme dans la ville, il est nécessaire que les gouvernements locaux disposent de mécanismes pour évaluer et surveiller la profondeur de l'impact de ces politiques dans leurs villes. À cette fin, la ville de Bogota a signé le 23 Septembre un accord avec la CISDPH, pour le lancement d’un Projet Pilote de Surveillance des Droits Humains, dans le cadre des politiques adoptées de 2012 à 2015 au sein  du Projet de Gouvernement «Bogotá Humana ».

À travers le Plan de Développement Intégré "Bogotá Humana",  Bogota a adopté des politiques publiques focalisées sur le combat contre la pauvreté multidimensionnelle, plaçant les personnes au centre des actions du gouvernement. Ainsi, Bogotá, à travers ses programmes pour les enfants, les personnes âgées et « les gens de la rue » - entre autres - a opté pour une approche des droits comme un moyen de renouer action publique à travers la participation citoyenne, donnant la priorité aux groupes les plus dans le besoin.

Au cours de ce projet, Bogotá a pris le parti de prioriser la surveillance sur trois principaux groupes: (1) les enfants, (2) les personnes âgées et (3) les gens de la rue, qui constituent des points focaux emblématiques, reflets de l'extension de ce programme social, et agissent comme des catalyseurs pour le changement social sur l’ensemble du territoire.

Ainsi, la CISDPDH, en collaboration avec une équipe consultative du Centre d'études sociales de l'Université de Coimbra et le Centre Mexicain COPEVI (disposent tous les deux d’une longue expérience dans l'étude des droits humains) vont mener une étude participative pour évaluer l'impact des politiques de « Bogotá Humana » à travers une méthodologie combinant des indicateurs quantitatifs et qualitatifs, des ateliers et des visites de terrain, prenant comme base et principal piliers les principes de la Charte-Agenda Mondiale des Droits de l’Homme dans la Cité.

Les résultats de ce travail seront diffusés lors d'une réunion de restitution officielle pour la population de Bogota, qui aura lieu le 20 Novembre 2015.

Ce projet-pilote est le premier accomplissement d'un nouveau programme de la Commission Inclusion Sociale, Démocratie Participative et Droits Humains, qui vise à renforcer les capacités des pouvoirs locaux pour la conception et la mise en œuvre des politiques publiques dans ces domaines. Il constitue un pas en avant vers la collecte de pratiques concrètes qui illustrent les contributions et l’emploi de la Charte-Agenda Mondiale des Droits de l’Homme dans la Cité par les gouvernements locaux.