Vous êtes ici

Le droit à la ville pour les femmes: Lettre ouverte des maires de Mexico, de Montréal et de Barcelone à l'occasion de la journée des droits des femmes

La Commission Inclusion Sociale, Démocratie Participative et Droits Humains de CGLU publie, à l'occasion de la Journée mondiale des droits des femmes, une lettre ouverte des maires de la ville de Mexico, de Montréal et de Barcelone:

 

Le droit à la ville pour les femmes

« La défense et la protection des droits des femmes demeurent un enjeu majeur pour l’ensemble de la population. Au cours des dernières années, les discussions entourant le droit à l'égalité ont occupé une place grandissante dans le débat public et la reconnaissance de la place des femmes dans nos sociétés s’est également accrue.

Néanmoins, les inégalités de genre continuent de marquer profondément nos villes dans le plan de la pauvreté, de la division du travail, de la violence domestique, de la vulnérabilité dans l’espace public et de la participation à la vie démocratique. 

À titre de femmes élues à la tête de grandes villes, nous sommes fières de poursuivre la lutte pour la reconnaissance des droits des femmes entamée par les générations précédentes. Inspirées par nos expériences et nos convictions personnelles, nous entendons contribuer à construire une vision transformatrice de nos villes. Nous voulons les faire progresser afin qu’elles deviennent plus justes, inclusives, démocratiques et accueillantes pour nos concitoyen.nes.

Nos politiques publiques ont une incidence quotidienne sur les droits des femmes sur nos territoires. En effet, les inégalités de genre se manifestent également au niveau de l’accès et de l’utilisation des biens et des services, notamment des services publics. Il nous incombe d’agir conjointement pour atteindre l’égalité entre les sexes et encourager la participation active des femmes à la vie sociale, économique, politique et culturelle locale.

Nous sommes préoccupées par la place des femmes dans les sphères professionnelle et économique ainsi que par leurs difficultés en ce qui a trait à l’accès aux services de base et au logement, à la planification urbaine et à la sécurité dans les transports.

Les avancées réalisées à ce jour ont été possibles grâce à la solidarité de nombreux maire.sses à travers le monde ainsi qu’au dialogue et à l’alliance entre les pouvoirs locaux et la société civile.

C’est dans cet esprit que Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU) et sa Commission Inclusion Sociale, Démocratie Participative et Droits Humains lanceront prochainement une campagne afin de promouvoir le droit à la ville pour les femmes. Nous vous invitons à vous rallier à la cause en vue d’accroître les droits des femmes dans les villes. »

Claudia Sheinbaum (Cheffe du gouvernement de la ville de Mexico), Valérie Plante (Mairesse de Montréal) and Ada Colau (Mairesse de Barcelone)