Vous êtes ici

Des voix locales pour les droits humains, la paix et la démocratie

La septième édition du Forum mondial des villes pour les droits humains de Gwangju en septembre dernier (WHRCF) a confirmé la place centrale de ce Forum comme principal point de rencontre des villes pour les droits humains à l'échelle mondiale. Voici quelques résultats de sa dernière édition.

Au cours des dernières années, la ville de Gwangju (coprésidente de la Commission Inclusion Sociale, Démocratie Participative et Droits de l'Homme de CGLU) a réuni des centaines de gouvernements locaux et de représentants de la société civile pour échanger leurs savoirs, expériences et apprentissages autour de comment ramener les droits humains dans la vie quotidienne des habitants à travers l’action locale. La communauté du WHRCF s'est également transformée en une solide plateforme de plaidoyer ; un lieu stratégique pour consolider l’alliance des gouvernements et communautés locales portant l’agenda des droits humains sur la scène mondiale.

Le mouvement des villes pour les droits humains s’étend

Sur le thème «Vivons-nous en paix ? Villes pour les droits humains, démocratie et pratique», cette édition était axée sur la promotion des villes pour les droits humains (#Cities4Rights) et le lien entre les droits, la démocratie locale et la paix. 700 participants ont  ainsi assisté aux diverses sessions et débats autour d'expériences significatives comme le mouvement démocratique des bougies en Corée ou l'initiative de Madrid sur la démocratie directe «Decide Madrid».

En tant qu'organisation partenaire du Forum, les villes de notre Commission se sont mobilisées et ont envoyé leurs représentants au Forum: le maire de Bethléem, M. Anton Salman; l'adjoint au maire de Madrid, M. Mauricio Valiente; les maires adjoints de Grenoble, M. Emmanuel Carroz et M. Bernard Macret; ainsi que Stefany Campins, en représentation du secrétaire au développement social de la Ville de Mexico, M. José Ramón Amieva. Des représentants d'organisations partenaires ont également participé au Forum: la Plateforme globale pour le droit à la ville, l’Observatori DESC, la Fondation Kota Kita et la US Human Rights Cities Alliance.

Découvrez la présentation "Des voix locales pour les droits humains"

Les documents suivants contiennent résultats du Forum:

L’ensemble des interventions des sessions du Forum se trouvent aussi disponibles en ligne sur le site du Forum.

En perspective, le réseau des villes pour les droits humains et le droit à la ville gagne du terrain. En ce sens, le Forum de Gwangju devient une plateforme pour défendre des villes et territoires démocratiques au service du bien commun, en rassemblant des acteurs locaux engagés venus dAsie et du monde entier.