Vous êtes ici

Programme de réhabilitation du quartier de Nadrozde

Wrocław
Pologne

 

Cette étude de cas décrit la mise en place de pratiques participatives dans les programmes de réhabilitation d'un quartier défavorisé dans le cadre de la réorganisation de la gouvernance polonaise post-communiste. Depuis les années 1990, la réforme démocratique du gouvernement local accorde plus de pouvoir aux administrations locales, bien qu'une gestion limitée des fonds compromette souvent leur capacité d'intervention. Ces dernières années, les fonds structurels et les directives européennes ont encouragé des processus substantiels de régénération et développement urbain.

En 2009, la municipalité de Wrocław a rédigé un programme de développement urbain intégré comprenant différentes phases, et a choisi la zone de Nadordze comme projet pilote. Le projet pilote a été développé au sein du réseau URBAMECO, qui vise la reconstruction économique des zones urbaines défavorisées dans le cadre du programme européen URBACT II (politique de cohésion de l'UE 2007-2013). Ce programme international favorise l'échange de pratiques et soutient le développement de politiques urbaines durables et intégrées par la définition d'un plan d'action local, qui exige des approches de planification participatives.

Wrocław est la quatrième ville la plus peuplée du pays, capitale de la région de Basse-Silésie et siège de la province. C'est une ville dotée d’un riche héritage européen, ayant appartenu à différents moments de l’Histoire, à la Pologne, la Bohême, l'Autriche, la Prusse, et l'Allemagne. L'objet de la politique est le quartier de Nadordze, une zone de 16 km2 avec une population de plus de 130 000 habitants, comprenant la présence d'une communauté Rom relativement bien intégrée, le plus grande de Wrocław. Le taux de chômage est très élevé dans le secteur, et le niveau de revenu moyen de la population locale très bas, ce qui met les habitants en danger d'exclusion socio-économique. La mise ne place du plan de revitalisation urbaine a été soutenue par un financement municipal, régional et, dans le cas de Nadordze, européen.

A travers le programme URBACT, la municipalité s’est engagée à rédiger un plan d'action local issu d'un processus participatif. Le plan d'action local est une politique intégrée visant une stratégie de développement commerciale des arts et métiers de l’artisanat, des services, et d’un itinéraire touristique s’accompagnant de la rénovation des habitations et de politiques socialement inclusives. Au niveau de ville, il existe d'autres programmes de renouvellement: le programme « 100-logements –anciens » est un programme de la ville de Wrocław pour soutenir la restauration de bâtiments sélectionnés par la ville. Le championnat d’Europe de football 2012 accueilli par la ville de Wrocklaw constitue un autre centre des activités locales, et sert de levier pour encourager la rénovation urbaine. Au niveau du quartier, les autorités locales mettent en place une stratégie « d’entreprenariat comme alternative à l’exclusion », transformant plusieurs rues dégradées dans le secteur de l'ancienne banlieue d'Oder en centre touristique et économique attractif.

Dans tout le processus de planification de la revitalisation, la revitalisation économique s’est accompagnée de plusieurs projets dont le but était de mettre en valeur les ressources et compétences locales existantes dans le quartier, tels que les métiers de l’art et de l’artisanat. Les principaux agents en charge de gérer la politique sont les autorités municipales, en collaboration avec l'autorité de gestion pour le Fonds européen de développement régional, la Banque européenne d'investissement, la Fondation Dom Pokoju et le Klub Pod Kolumnami (un centre culturel de Nadordze en activité depuis les années 1960). Des activités participatives ont été coordonnées par la municipalité et par quelques ONG, comme la Fondation Dom Pokoju, particulièrement active dans le secteur à travers différentes initiatives impliquant des enfants Rom dans l'école locale, en répertoriant les arts et métiers d’artisanat existants avec des adolescents par le biais de supports multimédia interactifs, etc. La fondation représente une manière d'atteindre la population locale pouvant potentiellement faire partie du groupe de soutien local (LSG) dans le cadre du programme URBACT de l’UE. Le LSG comprend 20-25 membres environ qui se réunissent régulièrement au sein du centre municipal du quartier au cours de la période du programme. Avant la création du LSG, la municipalité a lancé trois phases de consultation citoyenne de mai 2008 à janvier 2009, menant à la création de trois sous-groupes thématiques traitant des questions sociales, de la culture, et de l'économie. Pendant le développement du plan d'action local, le LSG faisait partie d'un réseau qui a permis des échanges de pratiques et d’expériences avec d'autre LSG en Pologne et en Europe parmi les villes participant au programme URBACT.

La principale réalisation du processus est la création d'un groupe de soutien local. Le LSG fonctionne au niveau du quartier et assure la présence régulière des multiples parties prenantes participant au processus décisionnel de régénération de la zone de Nadordze ; au niveau de la ville en tant que pilote pour les autres projets de régénération prévus dans la ville ; et au niveau international, puisque le LSG s'est engagé à organiser des échanges avec d'autres juridictions en Europe afin de se familiariser aux différentes méthodologies de participation publique en vue de la régénération urbaine. Parmi les principaux obstacles de la politique on trouve : (1) le manque d’information accessible concernant la qualité des processus participatifs et les opinions de la population locale, et (2) les risques de gentrification et de dislocation de la population défavorisée comme résultat du processus de régénération ou un accès inégal aux nouveaux services et infrastructures de la zone, risques qui ne sont pas clairement pris en compte. Le défi actuel est donc la coordination et la continuité du travail de participation des multiples parties prenantes initié à travers le groupe de soutien local de l'UE et la mise à profit de la reconstruction économique, tout en assurant un niveau de vie accessible et de qualité aux habitant-e-s actuel-le-s qui désirent résider à Nadrodze.