Vous êtes ici

Écoquartier de Vauban

Freiburg
Allemagne

 

Le processus de l’Écoquartier de Vauban a été mis en œuvre dans la ville allemande de Fribourg de 1993 à 2006. Il part de l’objectif du gouvernement de la ville de réhabiliter une             ancienne zone militaire en application de critères écologiques et de cohésion sociale par le biais d’un processus de participation. Ce processus a été mené par l’ONG Forum Vauban qui a pu disposer de structures de coordination inter et intra administratives pour la mise en œuvre des propositions émanant du processus, permettant également une importante coordination  entre le processus de participation des citoyens et l’administration locale.

Mise en place du programme

Un processus de participation s’est mis en place en 1995 avec les futur-e-s résident-e-s de l’Écoquartier, qui se sont rassemblés en groupes coopératifs décidant de la conception de leurs logements. Ces groupes ont créé à leur tour des espaces d’interactions, impliquant aussi le Forum Vauban, afin de débattre du tracé urbain, des modèles de mobilité et des équipements de la zone. À partir de 1998-1999 et l’arrivée des premier-ère-s résident-e-s à Vauban, le processus participatif s’est centré autour d’un travail communautaire (en plus du maintien du travail participatif réalisé avec les groupes de coopératives de logement).

Principaux résultats

13 ans après la mise en marche de ce processus, les résultats les plus importants sont les suivants : création de plus de 40 groupes de logement coopératif, qui, outre l’application de critères d’efficacité énergétique et d’architecture bioclimatique, disposent de services communs gérés par les utilisateurs eux-mêmes et présentent souvent de hauts degrés d’inclusion sociale de personnes ayant de faibles revenus. D’importants équipements communautaires ont été créés (quelques-uns d’entre eux gérés par les habitants de l’Écoquartier, comme le Centre Haus 37) et de nombreuses initiatives de participation ont été mise en œuvre et toujours en cours (groupes de consommation, groupes de production culturelle, groupes de femmes, etc.).

L’écoquartier présente un haut degré d’efficacité énergétique (grâce aux stations de production d’énergie renouvelable) et a mis en place un modèle de mobilité alternatif à succès. Vauban est un quartier sans voiture, où il n’est pas possible de circuler dans la plupart des rues et où près de la moitié des habitants n’a pas d’automobile (ceux qui en ont une doivent se garer dans des places de stationnement situées aux limites extérieures du quartier). Ainsi, la planification du quartier a donné la priorité aux espaces verts et aux espaces publics, éléments essentiels de cohésion sociale de la communauté.

Portée du programme

Il existe de nombreuses expériences similaires en Europe qui démontrent que nombre des critères de l’Écoquartier de Vauban présente un degré très élevé de possibilités de transposition; il est tout particulièrement significatif que, dans la plupart de ces expériences, la participation est un élément essentiel d’une politique qui cherche à conjuguer durabilité environnementale et cohésion sociale.