Vous êtes ici

Programme Vila Viva – Aglomerado (favela) da Serra

Belo Horizonte
Brésil

 

Le principal objectif de la politique sociale Vila Viva de Belo Horizonte est de promouvoir l’inclusion sociale et d’améliorer la qualité de vie des familles habitant dans des zones sociales et environnementales en situation critique de l’Aglomerado (favela) da Serra. Plus de cinquante mille personnes y habitent dans un espace de 150 hectares, ce qui fait qu’une grande partie de la population habite dans des zones à risque élevé et subit un grand nombre de problèmes. Le programme – qui a démarré en janvier 2005 – comprend différentes activités : assainissement, déplacement des familles habitant dans des zones à risque, restructuration de la voirie, mise en place de parcs et d’équipements pour le sport et les loisirs, et construction d’unités d’habitation. Cette situation a amené la municipalité à développer les Plans Globaux Spécifiques (PGS), instruments d’urbanisme se caractérisant par une importante participation de la communauté à chaque étape du processus.

Le programme cible environ 45 000 personnes, ou près de 13 000 familles qui habitent dans les Villages de l’Aglomerado (favela) da Sierra. La société d’urbanisme de la ville (URBEL) est la coordinatrice générale du programme Vila Viva et bénéficie de la participation de différents services municipaux de la Ville de Belo Horizonte et de la collaboration des politiques sociales du Gouvernement fédéral. En 2006, le programme a fait l’objet d’un investissement total de R$ 3 108 696,52. Le financement provenait de la Ville de Belo Horizonte. L’extension successive du Programme a bénéficié de ressources de la Banque Nationale de Développement Economique et Sociale (BNDES) et de la Caisse économique fédérale. Cette politique sociale a obtenu les résultats suivants : diminution du nombre de logements à risque dans la zone, amélioration de l’accès aux services publics et amélioration des conditions de vie.

Les principaux obstacles rencontrés sont les suivants : difficulté pour formuler des politiques intersectorielles, nombre élevé de familles déplacées et défaillances de la voirie. Aux villes souhaitant mettre en œuvre des politiques d’inclusion sociale, le programme Vila Viva recommande de développer des mesures intégrées et multisectorielles et de stimuler la participation active de la communauté.