Vous êtes ici

Outil de vérification de l’inclusion sociale pour les bibliothèques locales

Cités multiples
Canada

 

L’Outil de vérification de l’inclusion sociale développé par le Conseil des Bibliothèques urbaines du Canada (CBUC) comprend 12 questions formulées comme des énoncés. Pour chacune des questions, une bibliothèque reçoit une note entre 0 et 4 points qui offre une évaluation de sa capacité à remplir les exigences de l’inclusion sociale dans chaque domaine. Il existe trois groupes d’indicateurs :

  • Les indicateurs de réceptivité indiquent à quel point la bibliothèque connaît sa communauté ;
  • Les indicateurs d’intentionnalité indiquent à quel point la bibliothèque renforce les principes de l’inclusion sociale et à quel point elle intègre ces principes dans les politiques et les programmes à court et à long terme
  • Les indicateurs d’inclusion indiquent à quel point la bibliothèque a éliminé les obstacles à l’inclusion.

Le projet a démarré en 2008 et s’est achevé en 2010.

Le CBUC définit l’inclusion sociale comme « la façon participative, authentique et transparente à partir de laquelle les institutions font respecter et renforcent les principes d’accès, d’égalité et, par conséquent, l’inclusion sociale pour tous ». Sa Déclaration sur la Diversité et l’Inclusion décrit ainsi les objectifs de sa politique en matière d’inclusion :

  • Les bibliothèques publiques canadiennes reconnaissent qu’une société diverse et plurielle est indispensable à l’identité de notre pays. Les institutions publiques, y compris les bibliothèques publiques, ont la mission de contribuer à une culture qui reconnaît et célèbre la diversité. Les bibliothèques peuvent aider à encourager une attitude d’inclusion en garantissant que tous les habitants du Canada reçoivent un service respectueux de la part des bibliothèques publiques. Les grandes bibliothèques publiques et urbaines du Canada reconnaissent et affirment avec énergie la dignité des personnes desservies, indépendamment de leurs capacités ou de leur richesse personnelle. Tous les habitants canadiens ont le droit de chercher de l’information et d’engager des recherches personnelles, sans aucune tentative d’imposer des valeurs, des habitudes ou des croyances.[1]

Les bénéficiaires de l’Outil de vérification de l’inclusion sociale sont les bibliothèques et leurs usagers. Les bibliothèques tissent des relations plus étroites avec leurs usagers et acquièrent une compréhension plus claire des obstacles à l’inclusion et des mesures à entreprendre pour éliminer ces barrières. Pour les usagers des bibliothèques, les bénéfices sont un accès plus équitable aux services et à l’information, un environnement plus accueillant dans lequel ils peuvent obtenir l’information et les services, ainsi qu’une meilleure connaissance des ressources disponibles.

En vue de connaître les groupes de la communauté qui se heurtent actuellement aux obstacles à l’inclusion, chaque bibliothèque est encouragée à évaluer le profil démographique de sa communauté, à définir le groupe cible sur lequel elle concentrera ses efforts et à mettre en place une série de groupes de travail, d’entretiens auprès des acteurs et d’études pour comprendre comment le groupe cible de la communauté utilise la bibliothèque et ses services. L’Outil de vérification de l’inclusion sociale fournit aussi l’information nécessaire sur la manière d’aider la communauté, de mettre en place un comité de conseil de la communauté et d’évaluer et augmenter la diversité du conseil de direction, du personnel de la bibliothèque et des bénévoles.