Vous êtes ici

Le droit à la ville dans le Nouvel Agenda Urbain Mondial

 

La commission inclusion sociale, démocratie participative et droits humains de CGLU plaide pour l’inclusion du droit à la ville dans le Nouvel Agenda Urbain Mondial.

Le droit à la ville, une approche transformatrice du monde urbain

En 2050, 70% de la population mondiale vivra en ville. Dans les 30 ans à venir, plus de 2 milliards d’habitants s’installeront dans les agglomérations urbaines, majoritairement dans les grandes métropoles mondiales. Dans un monde où 1% de la population mondiale accapare 50% de la richesse, les aires urbaines sont le creuset d’inégalités insoutenables.

Cette réalité pose un certain nombre de questions qui seront déterminantes pour l’avenir de la majorité des habitants de la planète: Comment construire des villes pour toutes et tous, sans reléguer les millions de personnes les plus modestes dans les marges sociales et spatiales? Comment faire des villes des lieux de bien vivre, avec une meilleure qualité de vie et où il y a des opportunités pour l’ensemble des habitants? Quelles sont les mesures qui permettent aux gouvernements locaux d’assumer leurs responsabilités dans la mise en œuvre des droits à l’éducation, à la santé, à un environnement sain, à l’emploi, à la participation, à la culture ou encore à la sécurité? Comment garantir l’accès aux services publics et améliorer la mobilité urbaine? Comment promouvoir des villes interculturelles et intergénérationnelles, sans discriminations au sein desquelles chacun et tous trouvent leur place?

Les gouvernements locaux membres de la Commission Inclusion Sociale, Démocratie Participative et droits Humains de CGLU, sont mobilisés depuis 2004 pour promouvoir des villes inclusives, démocratiques et durables où les droits de toutes et tous sont garantis. Aujourd’hui, conscients de la nouvelle phase d’urbanisation mondiale, ils souhaitent proposer le droit à la ville comme une alternative possible et concrète, avec une approche de bien-être collectif, au lieu d'un modèle de développement urbain concentré exclusivement sur la croissance économique.

Les axes du droit à la ville

Le Droit à la Ville est un droit individuel et collectif de toutes et tous les habitants, où le territoire des villes et ses alentours (dans un rapport équitable avec le monde rural) sont considérés comme des espaces d’exercice et de garantie des droits, afin d’assurer la distribution et le bénéfice équitable, universel, juste, démocratique et durable des ressources, richesses, services, biens et opportunités qu’offre la ville.

En cela, le droit à la ville suppose :

  • Des villes où le plein exercice des droits humains est garanti pour toutes et tous les habitant-e-s
  • Des villes démocratiques, transparentes et participatives, fondées sur le pouvoir d’agir des citoyens
  • Des villes en tant que biens communs de toutes et tous les habitant-e-s, où les droits humains priment sur les processus de privatisation, de rentes spéculatives qui conduisent nécessairement à l’exclusion de la majorité, et où les actions de réhabilitation des centres historiques ou des zones dégradées ne conduisent pas à la gentrification
  • Des villes durables qui entretiennent une relation d’équilibre et de respect vis-à-vis du monde rural qui les entoure et ses ressources naturelles
  • Des villes où l’économie sert le bien être des habitants, fondée sur un développement économique local endogène et durable qui s’appuie sur les ressources locales sans chercher en premier lieu les investissements du capital international
  • Des villes multiculturelles et accueillantes qui valorisent la richesse des migrants
  • Des villes où l’espace public est accessible à toutes et tous et où l’on reconnaît sa nécessité pour la liberté d’expression, et les usages multiples de la ville
  • Des villes où les droits culturels sont garantis comme catalyseurs de cohésion sociale

 

Pour plus d'informations sur le Droit à la Ville et ses principes, s'il vous plaît lire la Charte du Mexique pour le Droit à la Ville, la Charte-Agenda Mondiale des Droits de l'Homme dans la Cité et la Revue Critique de la CISDP sur les Dossiers Thématiques sur Villes inclusives pour Habitat III.