Vous êtes ici

Habitat III

Habitat III est la Troisième Conférence de l’ONU sur le logement et le développement urbain durable. Le sommet se déroulera du 17 au 20 octobre 2016 à Quito (Equateur). 

 

Vers la définition d'un Nouvel Agenda Urbain Mondial

 

L’objectif principal d’Habitat III est de relancer l’engagement international pour le développement urbain durable via la mise en œuvre d’un Nouvel Agenda Urbain Mondial. Celui-ci devra se fonder sur les résolutions déjà adoptées lors d’Habitat II (Istanbul, 1996), qui avait marqué une étape importante pour la reconnaissance des autorités locales et régionales comme piliers d’un développement plus harmonieux.

 

Les principaux enjeux sont les suivants : assurer le renouvellement des engagements politiques vis-à-vis du développement urbain durable, mesurer les avancées réalisées depuis Habitat II, identifier de nouvelles solutions aux problèmes de pauvreté et identifier les nouveaux défis urbains émergents. Le résultat des discussions de la Conférence autour de ces quatre grands objectifs seront fixés dans un document final : le Nouvel Agenda Urbain Mondial.  

 

L’ensemble des Etats-membres de l’ONU participeront au sommet ainsi que les parties prenantes pertinentes tels que les parlementaires, la société civile, les gouvernements régionaux et locaux, des experts, professionnels et chercheurs, des groupes représentants les femmes et les jeunes, des syndicats, le secteur privé ainsi que de nombreuses associations de l’ONU et des associations intergouvernementales.     

 

Habitat III intervient après un ensemble de Sommets internationaux qui doivent permettre de répondre aux grands enjeux de la planète : Troisième Conférence Mondiale sur la Réduction des Risques (Sendaï, mars 2015),  Le Sommet sur le financement du Développement (Adis Abebba, 2016), L’Assemblée Générale de l’ONU– sur les Objectifs du Développement Durable  Post-2015  (New York, Septembre 2015) et le Sommet Mondial sur le Changement Climatique - COP21, (Paris Décembre 2015).  Le Nouvel Agenda Urbain Mondial devra ainsi intégrer les résultats, les engagements et les recommandations de ces sommets dans les politiques et actions pour le développement des villes.

 

Le droit à la ville dans le Nouvel Agenda Urbain Mondial

Convaincue que le droit à la ville est nécessaire pour construire des villes justes, inclusives, démocratiques et durables,  la Commission, Inclusion Sociale, Démocratie Participative et Droits Humains travaille à la reconnaissance de ce droit dans le Nouvel Agenda Urbain Mondial, à travers deux axes principaux :

  • Participer aux instances de plaidoyer  des gouvernements locaux au sein de CGLU  en nourrissant les messages politiques et en participant au travail de propositions au sein de la Global Task Force des Gouvernements Locaux
  • Porter, au côté de la société civile un plaidoyer pour l’inclusion du droit à la ville dans le Nouvel Agenda urbain Mondial, au sein de la Plateforme Globale pour le Droit à la Ville.