Vous êtes ici

Précédents

L’origine de la Commission remonte aux premières éditions du Forum des Autorités Locales pour l’Inclusion Sociale et la Démocratie Participative (FAL), espace de réflexion et de discussion politique entre les autorités locales du monde entier qui s’est tenu depuis 2001 en même temps que le Forum Social Mondial.

En 2005, un an après la naissance de la nouvelle organisation mondiale des gouvernements locaux - Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU) - les villes du FAL ont décidé d'opter pour une structure de travail plus institutionnalisée au sein de la nouvelle organisation. Ainsi est créée la Commission d’Inclusion Sociale et Démocratie Participative (CISDP).

Depuis ses débuts, la CISDP a accompagné les différentes éditions du FAL (Caracas, 2005 ; Nairobi, 2007 ; Belém do Pará, 2009 ; Dakar, 2011) et a maintenu un dialogue permanent avec les mouvements sociaux et la société civile transnationale réunie lors des forums sociaux mondiaux ayant eu lieu dans ces villes.

De cette forme, elle s’est érigée en porte-parole des débats politiques développés au sein de ces espaces dans le cadre de CGLU, qui promeut dans le même temps une réflexion politique propre autour, fondamentalement, de deux axes thématiques : l’inclusion sociale et la démocratie participative.

Un troisième axe thématique, les droits humains, s’est incorporé peu après au travail de la Commission et s’est développé largement par la promotion de deux documents, la Charte Européenne de Sauvegarde des Droits de l’Homme dans la Ville (Saint-Denis, 2000) et la Charte-Agenda Mondiale des Droits de l’Homme dans la Cité (adopté formellement lors du Conseil mondial de CGLU à Florence en 2011).

Par conséquent la Commission d’Inclusion Sociale et Démocratie Participative, cinq ans après sa création, se dénomme aujourd’hui Commission d’Inclusion Sociale, Démocratie Participative et Droits Humains.