Vous êtes ici

Resultats du 24e Conseil d'Administration d'ONU-Habitat centré sur le developpement urbain durable

Une délégation de l’Organisation Mondiale Une délégation de l’Organisation Mondiale Cités et Gouvernements Locaux Unis, menée par son Coprésident Muchadeyi Masunda, Maire d’Harare (Zimbabwe) et par le Vice-président Wolfgang Schuster, Président du Conseil des Communes et Régions d’Europe (CCRE), a représenté les gouvernements locaux lors de la 24e session du Conseil d’administration du Programme des Nations Unies pour les établissements humains, organisé du 15 au 19 avril 2013 à Nairobi, Kenya.

La session de cette année était de particulière importance compte-tenu de la prochaine Conférence Habitat III en 2016 qui définira le nouvel agenda urbain international. Le thème de la session portait sur « Le développement urbain durable : le rôle des villes dans la création de meilleures opportunités économiques pour tous, en particulier les jeunes et compte tenu des sexospécificités ».

Déclarations des gouvernements locaux

Pendant la Plénière et segment de haut niveau du 16 avril, le Coprésident Masunda s’est adressé au Conseil et a déclaré que « l’agenda urbain doit être centré sur l’humain, combler la brèche entre urbain et rural et envisager l’urbanisation comme une question territoriale, non limitée aux centres urbains. Il devra donner priorité à la cohésion territoriale, reconnaissant les importants processus de métropolisation en cours, leurs effets positifs dans le développement et le rôle de plus en plus important des villes intermédiaires dans les pays en développement. Il devra en outre reconnaître la culture comme pierre angulaire du développement. » Cliquez ici pour lire le discours complet (en anglais).

Le 17 avril, au cours du Dialogue avec les partenaires d’Habitat, le Coprésident Masunda a rappelé aux Etats membres l’importance du renforcement des capacités économiques des femmes et la Présidente du Réseau des Femmes Elues Locales Africaines (REFELA), Fatimetou Mint Abdelmalick, Maire de  Tevragh-Zeina (Mauritanie), s’est exprimée pour plaider en faveur d’une plus grande participation des femmes à la prise de décision locale.

Par ailleurs, le Coprésident Masunda et l’adjoint au Maire de Mogadishu, Iman Nur Icar, ont participé les 16 et 17 avril, avec entre autres, le Directeur exécutif d’ONU-Habitat, Dr. Joan Clos et la Directrice exécutive adjointe, Mme Aisa Kirabo, à un programme de télévision national en direct : « Question urbaine : un débat sur les villes durables au 21e siècle ». 

Les villes dans le nouvel agenda du développement

Le Vice-président Schuster a été invité le 14 avril à participer à la Table ronde sur l’urbanisation et le développement : l’agenda du développement post-2015, avec la présence, entre autres, du Directeur exécutif d’ONU-Habitat et d’Amina Mohamed, Conseillère spéciale du Secrétaire Général des Nations Unies sur la planification du développement post-2015. Dr. Schuster a mis en avant la nécessité d’envisager un objectif pour les villes durables au sein du nouvel agenda de développement et a souligné l’intérêt de mettre en place un seul agenda, incluant les OMD et les ODD. Il a en outre appelé à une nouvelle architecture de la gouvernance internationale, qui suivrait le principe d’un multi-partenariat et intègrerait les gouvernements locaux et régionaux aux processus de prise de décision.  

Résolutions politiques adoptées par la 24e session 

Des projets de résolutions ont été soumis pour adoption au Conseil d’administration d’ONU-Habitat, parmi lesquels plusieurs sont de première importance pour les gouvernements locaux et régionaux et qui définiront l’agenda des institutions nationales et internationales dans différents domaines d’intérêt. Cliquez ici pour voir la liste complète des projets de résolutions.

La délégation de CGLU a sollicité aux membres gouvernements nationaux d’inclure dans les résolutions des formulations prenant en compte l’intérêt des gouvernements locaux et a ainsi assuré d’importantes avancées grâce au soutien des gouvernements partageant leur point de vue.

Les projets de résolutions les plus pertinents promeuvent la décentralisation, défendent le rôle des autorités locales et régionales, leurs capacités et leurs compétences, et reconnaissent institutionnellement la voix unie des gouvernements locaux et CGLU. En cliquant sur chacun des liens ci-dessous, vous pourrez accéder au texte complet des résolutions en anglais, ainsi qu’à un bref résumé de la perspective des gouvernements locaux sur la question :

Contributions et soutien au processus préparatoire de la troisième Conférence des Nations Unies sur le logement et le développement urbain durable (Habitat III)

Ce projet de résolution reconnaît le rôle émergent des partenaires d’Habitat et des acteurs non-étatiques, tels que les gouvernements locaux. Elle suggère également d’inclure les gouvernements locaux dans la préparation des rapports nationaux qui étudieront la mise en œuvre du Programme d’Habitat II, ainsi que les nouveaux défis. Enfin, elle invite le Secrétaire Général de la Conférence à encourager les autorités locales à contribuer activement au processus préparatoire d’Habitat III et à la Conférence elle-même. 

Planification urbaine inclusive et durable et élaboration de directives internationales sur la planification urbaine et territoriale

Ce projet de résolution encourage les Etats membres à favoriser des approches participatives, inclusives et axées sur les populations, en faisant participer les gouvernements locaux à la préparation et la mise en œuvre de plans urbains. Le Directeur exécutif d’ONU-Habitat est invité, en consultation avec les associations internationales d’autorités locales, dont CGLU, à amorcer l’élaboration de directives internationales.

Urbanisation et développement urbain durable dans l’agenda post-2015

Ce projet de résolution encourage les gouvernements et les partenaires du Programme d’Habitat à accorder suffisamment d’importance dans leurs contributions à l’élaboration du programme de développement pour l’après-2015, à l’urbanisation durable, au développement urbain durable et au rôle que les villes et les autorités locales doivent jouer à cet égard.

Stratégies nationales et locales inclusives en matière de logement en vue de réorienter la Stratégie mondiale du logement

Ce projet de résolution reconnaît qu’il incombe aux autorités locales, compte tenu de leurs rôles et responsabilités, de relever les défis actuels posés, entre autres, par la ségrégation dans les villes, la pénurie de logements et la prolifération des bidonvilles. Il invite les autorités locales à mettre en commun avec ONU-Habitat leurs expériences en matière de logement et d’amélioration des bidonvilles. Il invite également les autorités locales à formuler, appliquer, suivre et évaluer les stratégies nationales et locales du logement.

Promotion d’un développement urbain durable moyennant la création de meilleures opportunités économiques pour tous, en particulier les jeunes et les femmes

Ce projet de résolution rappelle l’importance d’améliorer les compétences et capacités des autorités locales et régionales dans le domaine du territoire et de l’évaluation et de l’imposition des terres et des propriétés foncières. Il encourage les gouvernements à adopter des outils novateurs pour créer des revenus supplémentaires au profit des autorités locales afin qu’elles puissent s’atteler à la planification des villes, y compris en captant la plus-value foncière et immobilière. Il invite les partenaires du Programme d’Habitat à fournir à ONU-Habitat des ressources à l’appui de ses initiatives sur le développement économique local et la création de revenus par des moyens novateurs au profit des autorités locales.

Renforcement des travaux d’ONU-Habitat sur les services urbains de base

Source : CGLU