Vous êtes ici

Promouvoir le développement humain par la participation et l’approche basée sur les droits : Goicoechea (Costa Rica) et les Tables de dialogue

Situé dans le nord du Costa Rica, le Cantón de Goicoechea à récemment rejoint le réseau de notre Commission. Il s’agit d’un territoire mixte, couvrant des zones urbaines et rurales de la périphérie de la région métropolitaine de San José, capitale du Costa Rica. Tout au long des dernières années, les autorités locales de Goicoechea (Municipalidad) ont entrepris d’intéressants projets de développement humain et de promotion des droits humains au moyen d’une approche de participation citoyenne. Cet article   souhaite rendre compte de ce travail grâce au témoignage du Département du développement humain de la Mairie.

Un cadre institutionnel local pour promouvoir le développement humain

La Direction du développement humain de Goicoechea travaille activement pour identifier les principaux défis, prioriser les investissements, planifier et superviser les actions municipales, coordonner des programmes de formation pour les fonctionnaires locaux ... Englobant un large éventail d'actions et de compétences  pour favoriser le développement humain, la Direction est étroitement lié au projet municipal qui s’applique à l’ensemble du Canton et cible plus particulièrement : les femmes, les familles, la petite enfance et l’adolescence, les personnes âgées, la diversité ou les personnes handicapées.

Goicoechea regroupe 7 districts : de Rancho Redondo, territoire rural qui occupe près de la moitié de la superficie du canton et où vivent seulement le 3% de la population totale, jusqu’à Ipís, que compte avec une densité de population supérieure à celle de villes comme New York. La diversité démographique de Goicoechea pose un important enjeu de justice socio-spatiale amplifié par sa position de territoire périphérique de la capitale de San José : une métropole de près de 3 millions de personnes.

[ En savoir plus sur la Direction de développement humain ]

Dans ce contexte, la Direction du développement humain vise à promouvoir la transversalité des droits et la participation dans l’action de la municipalité sur l’ensemble du territoire, soit par la coordination de programmes de soins pour les populations à risque social, soit en promouvant la transformation institutionnelle. En ce sens, la Direction est chargée de promouvoir le changement administratif dans des domaines tels que la priorisation des investissements sociaux ou la formation des fonctionnaires.

Construire un territoire plus inclusif à partir de l'approche basée sur les droits

Le Bureau chargé de la Diversité doit « veiller à la promotion et à la défense de la Déclaration universelle des droits de l'homme », en travaillant sur des campagnes de sensibilisation et des politiques pour la non-discrimination et la visibilité de la diversité. Concrètement, cela est lié à des groupes tels que les LGBTI ou les personnes handicapées, mais aussi à la réaction de la municipalité à l’arrivée de migrants et de réfugiés (accentuée ces derniers mois par l’instabilité politique du voisin Nicaragua).

En perspective, Goicoechea est un bon exemple de la façon dont certaines municipalités adoptent de manière proactive l’approche par les droits pour mettre en œuvre des politiques locales d’inclusion sociale. Il convient également de noter que la municipalité accorde la priorité à la participation des habitants et des communautés, à la diversité et à la promotion de la non-discrimination.

Une politique de participation : les tables de dialogue

Les « Mesas de Diálogo » (Tables de dialogue) se distinguent parmi les initiatives les plus pertinentes menées par la Direction. En effet, c’est un processus pionnier de participation démocratique à l’échelle locale au Costa Rica, basé sur la promotion de l’organisation décentralisée entre voisins et habitants visant à la co-création de politiques publiques, à l’éducation populaire et à la coresponsabilité. À travers des ateliers communautaires organisés dans tout le canton, les habitants de Goicoechea participent à la conception, à la hiérarchisation et au suivi des projets liés au développement social du territoire.

En effet, les « Mesas de Diálogo » insistent sur le concept de coresponsabilité en intégrant les habitants au processus de définition des politiques publiques. Un aspect essentiel à cet égard est celui de la méthodologie d’enquête-appréciation proposée par la Direction, qui vise à ce que les participants optimisent l’impact et l’efficacité des politiques municipales en fonction des ressources existantes. Ainsi, les tables de dialogue parviennent à dépasser la logique d’un processus délibératif, dans la mesure où ce processus favorise le sentiment d’appartenance des habitants et leur implication continue. Les tables de dialogue traitent de questions telles que le développement économique, la culture, les infrastructures routières et communautaires ou la lutte contre les inégalités.