Vous êtes ici

Les Nations Unies réfléchissent sur le rôle des gouvernements locaux en matière de droits humains

La Commission Inclusion Sociale, Démocratie Participative et Droits Humains de CGLU  souhaite vous informer de la mise à disposition du rapport préliminaire « Le rôle des gouvernements locaux dans la promotion et protection des droits humains », rédigé par le Comité Consultatif du Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies avec le soutien, entre autres, de la Commission d’inclusion sociale.

Nous souhaiterions attirer votre attention sur quelques idées contenues dans ce rapport :

  • La décentralisation politique, fiscale et administrative est essentielle pour la mise en œuvre de la démocratie et les droits humains au niveau local (paragr.11, page 4 ; paragr. 27-28, pages 7-8).
     
  • Les pouvoirs locaux devraient être parties prenantes dans l’élaboration des stratégies et politiques nationales des droits humains (paragr. 26, page 7).  
     
  • CGLU a contribué de manière significative dans la définition d’un cadre normatif mondial en matière de droits humains à travers l’adoption de la Charte-agenda mondiale des droits de l’Homme dans la Cité (paragr. 22, p. 6) ;
     
  • La Charte Européenne de Sauvegarde des droits de l’Homme dans la Ville (2000) et le Forum mondial des villes des droits humains (Gwangju, Corée du Sud), co-organisé par la Commission d’Inclusion Sociale, sont reconnus comme des outils clé dans la promotion des droits humains au niveau local (paragr. 39, page 11 ; paragr. 46, page 13).
     
  • Le droit à la ville est mentionné dans le document, ainsi que les quelques outils qui ont été développés pour le mettre en œuvre, notamment le Statut de la Ville du Brésil (en portugais) (2001), la Charte mondiale pour le droit à la ville (2005) et la Charte de la Ville de Mexico pour le droit à la ville (en espagnol) (2010) (paragr. 43, page 12).
     
  • Des réseaux mondiaux de villes comme CGLU peuvent jouer un rôle très important en développant des guides, en promouvant la recherche et des processus d’apprentissage mutuel et en créant de communautés d’action en matière de droits humains (paragr. 54, page 15).

La Commission d’Inclusion sociale, Démocratie participative et Droits Humains de CGLU célèbre le travail du Comité Consultatif du Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unis et l’encourage à le continuer, en dialogue permanent avec les autorités locales et les organisations et réseaux qui les représentent.

Pour plus d’informations sur ce sujet, nous vous invitons à consulter la Circulaire 78 de la Commission d’Inclusion sociale, Démocratie participative et Droits Humains de CGLU.