Vous êtes ici

Les gouvernements locaux et régionaux, unis lors de la Journée mondiale de la paix

Source: CGLU

Le 21 septembre, pour la Journée internationale de la paix, CGLU et ses membres rappellent que la paix se définit non seulement par l'absence de violence physique, mais aussi par des communautés inclusives qui protègent les droits humains, qui luttent contre les inégalités et qui font la promotion de la diversité.

Le thème de la Journée internationale de la paix de 2017 s’intitule “Ensemble pour la paix : respect, sécurité et dignité pour tous", dans l'esprit de la campagne TOGETHER, une initiative mondiale qui promeut le respect, la sécurité et la dignité pour tous ceux qui sont forcés de quitter leur maison à la recherche d'un avenir meilleur. Au cours de la dernière décennie, plus de 15 millions de personnes ont perdu la vie et plus de 40 millions de personnes ont été forcées de fuir leurs maisons en raison des menaces de conflit. Les gouvernements locaux et régionaux du monde entier se joignent à l'initiative TOGETHER pour soutenir la diversité, la non-discrimination et l'acceptation des migrants et des réfugiés.

Les migrations sont un enjeu pour CGLU et ses membres depuis longtemps. En tant que niveau de gouvernement le plus proche de la population, les gouvernements locaux et régionaux jouent un rôle essentiel car ils fournissent des services de base et ils mettent en œuvre des politiques pour accueillir les migrants et assurer leur inclusion économique, culturelle et politique.

[Pour en savoir plus : Cohésion sociale et dialogue interculturel et interreligieux]

Le rôle des gouvernements locaux, et des villes en particulier, est encore sous-estimé au niveau de l'accueil des réfugiés et de la construction d'une paix durable Dans cet esprit, CGLU demande de nouveau que les dirigeants locaux et régionaux soient pris en compte et soient impliqués au niveau de la conception et de la mise en œuvre des politiques nationales et internationales concernant la paix et les migrations.

« CGLU fait en sorte que les dirigeants locaux puissent communiquer leurs priorités au niveau mondial et se réunissent pour partager leurs points de vue et pour trouver des solutions aux défis tels que la construction de la paix ». Parks Tau

La Journée de la paix permet également aux gouvernements locaux et régionaux de faire remarquer que la plupart des violences ne se produisent pas entre États-nations, mais au niveau local, notamment dans les espaces publics de nos villes et la sphère privée de nos maisons. Cette violence comprend une violence structurelle qui nie les droits fondamentaux des personnes, ainsi qu’une violence symbolique fondée sur des symboles qui visent à légitimer la marginalisation, l'exclusion et l'expulsion de ceux qui sont différents.

Les gouvernements locaux et régionaux affirment que la violence découle des inégalités, de conflits mal gérés et du manque de dialogue et d'information. Nous nous engageons donc à lutter contre la violence en construisant une culture de la paix, c'est-à-dire une culture qui gère les conflits par le dialogue et la négociation sur un pied d'égalité, au moyen de à des méthodes non violentes.

[Pour en savoir plus: Déclaration de Madrid - Ville de Paix adoptée lors du Forum mondial sur les violences urbaines et  le Bureau exécutif de CGLU (disponible seulement en anglais et en espagnol)]

Les initiatives de CGLU pour promouvoir la paix au niveau local

CGLU a développé une série d'initiatives visant à favoriser la paix, l'inclusion sociale et la diplomatie dans les villes.

Grâce à la Commission Coopération au développement et Diplomatie des villes et au Groupe de travail Renforcement institutionnel et des capacités (CIB), CGLU aide ses membres à prévenir les conflits violents et travaille à la construction d'une base solide pour la démocratie et la paix.

En outre, le Prix de la Paix de CGLU met en lumière le travail des gouvernements locaux à l’international, car ils mettent en œuvre des stratégies pour la prévention des conflits, la consolidation de la paix et la reconstruction après les conflits, et ils mettent en place des initiatives locales innovantes pour favoriser la paix.

Le gagnant du Prix de la Paix 2016 de CGLU était la municipalité de Kauswagan, dans la province de Lanao del Norte, aux Philippines. Le jury a reconnu sa capacité à faire le lien entre la consolidation de la paix et le développement socio-économique.

Pour plus d’informations:

  • Site du Prix de la Paix de CGLU
  • Lire la publication UCLG Prix de la Paix 2016. Cités et Gouvernements Locaux Unis (disponible en anglais)
  • Regardez la vidéo du prix de la CGLU pour la paix 2017 (disponible en anglais)
  • Regardez la vidéo ODD 16