Vous êtes ici

Le réseau de la Commission enregistre de nouvelles adhésions au cours des derniers mois

La Commission Inclusion Sociale, Démocratie Participative et Droits Humains accueille dans son réseau une nouvelle association de gouvernements locaux, l’Association de Municipalités de la Bolivie, une organisation partenaire, l’Observatoire DESC de Barcelone, et trois organisations liées à des gouvernements locaux : le Réseau International des Territoires de Coresponsabilité Together, l’Office de Consultation Publique de Montréal et la Direction Interdépartemental de la Cohésion Sociale de la Wallonie.

Renforcer les partenariats existants et  avancer vers de nouvelles collaborations

Ces adhésions sont le résultat des activités auxquelles la Commission a participé au cours des derniers mois. Ainsi, la participation à la Biennale des Villes en Transition organisée par la municipalité de Grenoble a permis de connaître le travail de la Direction Interdépartementale de la Cohésion sociale de la région de Wallonie, qui met en œuvre de pratiques de démocratie locale et de réalisation des droits par le biais de sa stratégie de la cohésion sociale, ainsi que celui du Réseau Together, qui rassemble 400 territoires d'Afrique et d'Europe autour de la coresponsabilité. En outre, l’implication de la CISDPDH dans l’organisation de la 17ème Conférence de l’Observatoire International de la Démocratie Participative de Montréal autour de la thématique « Participation sans exclusion »,  a abouti à l’adhésion de l’Office de Consultation Publique de Montréal, organisme indépendant qui réalise les mandats de consultation publique qui lui sont confiés par le conseil municipal ou le comité exécutif de la Ville de Montréal. L’Office a aussi le mandat de proposer des règles afin d’assurer la mise en place de mécanismes de consultation crédibles, transparents et efficaces

L’adhésion de l’Observatoire DESC de Barcelone a quant à elle permis de consolider une collaboration déjà en place, tant en ce qui concerne la co-organisation d’événements que la production de connaissances sur les droits de humains dans la ville et le droit à la ville, dans le cadre de la participation conjointe dans la Plateforme Mondiale pour le Droit à la Ville. La Commission, l’ODESC, HIC  et l’Institut Polis sont actuellement en train de construire une formation en ligne sur le droit à la ville. Finalement, l'adhésion de l'Association des Municipalités de  Bolivie, qui a pour objectif l’institutionnalisation et le renforcement de la démocratie locale dans ce pays, permettra à la Commission de renforcer ses activités avec les gouvernements locaux boliviens.

Un réseau de plus en plus divers et transversal

Ces organisations ont exprimé ainsi leur engagement pour la promotion des villes et territoires justes, démocratiques et durables. Leurs adhésions portent à 148 le nombre de gouvernements locaux et associations partenaires membres de la Commission, dont 116 gouvernements locaux ou associations de gouvernements locaux, étendant ainsi le  spectre géographique  de la Commission à 38 pays.

Ces adhésions reflètent aussi l’extension et la pluralité du travail de la Commission. En effet, la CISDP se caractérise par le fait de construire et de porter une voix commune sur l’inclusion sociale, la démocratie participative et les droits humains de gouvernements locaux autour le monde, et par le fait de constituer un  espace d’échange et de dialogue avec des organisations de la société civile, chercheurs et citoyens. Le réseau est un un espace privilégié pour le partage de connaissances et la mise en œuvre de pratiques qui permettent co-créer des villes, des aires métropolitaines, des villages d’une manière effective, vers la réalisation progressive du droit à la ville.