Vous êtes ici

Le CISDPDH lors de la 30ème session du Conseil des droits humains des Nations Unies

 

 

Patrick Braouezec, Co-Président de la Commission Inclusion Sociale, Démocratie Participative et Droits Humains portera la voix de  CGLU devant le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies, à l'occasion de la présentation officielle du rapport sur «Le rôle des gouvernements locaux dans la promotion et la protection des droits humains »

Le 22 Septembre, au cours de la 30ème session du Conseil des Nations Unies pour les droits de l'homme à Genève, un rapport sur le rôle des gouvernements locaux dans la promotion et la protection des droits humains sera présenté. Depuis 2014, la Commission Inclusion Sociale, démocratie participative et droits humains de CGLU a participé activement à la rédaction de ce rapport par le Comité consultatif du Conseil des droits de l’homme de l’ONU.

Une avancée importante pour la reconnaissance du rôle des autorités locales pour la promotion et la protection des droits humains

Ce rapport marque un pas important vers la reconnaissance du travail de promotion des droits humains dans les villes, mené par les gouvernements locaux engagés dans la Commission Inclusion Sociale, démocratie participative et droits humains de CGLU depuis dix ans.

En effet, la version finale du rapport reconnaît le rôle déterminant de la décentralisation pour la localisation de la démocratie et des droits humains et réaffirme les obligations communes et complémentaires des Etats et les gouvernements locaux de respecter, protéger et mettre en œuvre les droits humains. De fait, les autorités locales à travers leurs politiques publiques, traduisent souvent  les obligations nationales et internationales relatives aux droits humains en actions concrètes. De plus, les gouvernements locaux, de par leur proximité avec les citoyens, sont plus susceptibles de générer un impact réel sur tous les aspects liés à la mise en œuvre des droits tels que l'éducation, le logement, la santé, la liberté d'expression, la culture, en agissant directement sur l’égalité et l’inclusion sociale et sur la protection des minorités. Le rapport rappelle aussi que pour cela, les gouvernements locaux doivent disposer de moyens et de ressources nécessaires.

De plus, le rapport se réfère à des outils promus par la Commission Inclusion Sociale, Démocratie Participative et Droits Humains qui sont cités comme des références : la Charte Européenne de Sauvegarde des Droits de l'Homme dans la ville, et la Charte- Agenda Mondiale des Droits de l’homme dans la cité et les principes de Gwangju pour des villes pour les droits humains.

Enfin, le rapport explore le concept du droit à la ville comme une manière d'assurer l’usage équitable des villes selon les principes de soutenabilité, de démocratie, d’équité et de justice sociale.  Des outils tels que le Statut de la ville du Brésil, la Charte des droits et responsabilités de Montréal, la Charte de la Ville de Mexico pour le Droit à la Ville et à la Charte Mondiale pour le Droit à la Ville sont également mentionnés comme des références dans  ce domaine.

 

La CISDPDH portera la voix  CGLU dans la présentation du rapport à Genève

Le Co-Président de la CSIPDH, Patrick Braouezec (président de Plaine - commune, France) représentera CGLU devant le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies, lors de la présentation officielle du rapport.

Dans son intervention, il invitera les États membres du Conseil de droits de l'homme des Nations Unies à continuer à promouvoir la Charte-Agenda Mondiale des Droits de l'homme dans la Cité, et à mettre en œuvre des mécanismes de suivi  indépendants. Il recommandera aussi que les conclusions du Comité consultatif du Conseil des droits de l'homme des Nations Unies soient insérées dans le Nouvel Agenda Mondial de l’Habitat (Habitat III), de façon à ce que les gouvernements locaux, au côté de la société civile, soient reconnus comme des acteurs clés pour garantir les droits humains sur leurs territoires, et que l'approche par les droits guide l’action publique.

De plus, en tant que  principal des résolutions du Conseil de Droits de L'homme, la République de Corée organise un événement parallèle au sein du Palais des Nations sur le rapport le 18 Septembre, dans laquelle participera la Commission Inclusion Sociale, Démocratie Participative et Droits Humains.

Enfin, la Commission Inclusion Sociale, Démocratie Participative et Droits Humains participera également à un événement parallèle autour de ce rapport,  organisé par la République de Corée, le 18 Septembre. 

 

Pour plus d'informations sur l'événement: http://www.ohchr.org/EN/HRBodies/HRC/Pages/HRCIndex.aspx