Vous êtes ici

Dialogue politique avec les gouvernements locaux à la PrepCom 2 d'Habitat III

Les organisations de gouvernements locaux et régionaux, en leur qualité d'acteurs gouvernementaux et réunies au sein de la Taskforce Mondiale pour l'agenda du développement post-2015 et vers Habitat III, se sont réunies lundi 13 avril à l'occasion d'un dialogue politique organisé au siège des Nations Unies à Nairobi.

Cet événement spécialement dédié aux autorités locales et régionales, et organisé dans le cadre du programme officiel du Second Comité préparatoire pour la Conférence Habitat III, avait pour objectif d'élaborer un Agenda mondial des gouvernements locaux et régionaux, et de lancer les préparations pour la seconde Assemblée mondiale des autorités locales, prévue pendant Habitat III à Quito, en 2016.

Habitat II a reconnu que les gouvernements locaux faisaient partie des principaux partenaires d'ONU-Habitat pour la mise en œuvre de l'Agenda d'Habitat. Habitat II a également marqué un grand pas en avant pour la reconnaissance de la pertinence des réseaux d'autorités locales. Suite à la première Assemblée mondiale des villes et des autorités locales, organisée dans le cadre d'Habitat II en 1996, les autorités locales se sont engagées à faire entendre une « voix unie pour les gouvernements locaux et leurs associations ». La Taskforce Mondiale a été créée en 2012 dans la même volonté de rassembler tous les principaux réseaux et gouvernements locaux et régionaux, afin d'assurer un plaidoyer commun pour l'Agenda de développement post-2015 et vers Habitat III.

Ces vingt dernières années, le partenariat entre les autorités locales et ONU-Habitat s'est élargi et renforcé. Habitat III devrait apporter l'opportunité d'évaluer ce partenariat et d'améliorer la qualité des relations entre l'ONU et les gouvernements locaux, accordant à ces derniers un statut spécial, ainsi qu'un rôle plus direct et des responsabilités plus importantes au sein des instances statutaires d'ONU-Habitat.

La Taskforce Mondiale est convaincue qu'Habitat III sera un mécanisme clé pour mettre en œuvre l'agenda post-2015 à l'échelle locale et pour répondre aux questions spécifiques concernant les établissements humains qui seront la base d'un avenir durable.

La délégation des gouvernements locaux de CGLU et de la Taskforce Mondiale sont prêts à poursuivre le dialogue avec les Etats membres afin d’expliquer la pertinence de leur implication dans le processus d’Habitat III et de partager le processus de la seconde Assemblée mondiale des gouvernements locaux et régionaux vers Quito.

Malgré notre souhait de voir se concrétiser le plus rapidement possible des accords sur la participation améliorée des acteurs et des gouvernements locaux, ainsi que sur leur accréditation, nous gardons l’espoir que le processus soit inclusif.

Comme déclaré précédemment, lors de la session plénière de la PrepCom2, l’agenda urbain s’étend au-delà des grandes villes et inclut également les connections avec les zones rurales.

L’agenda que les gouvernements locaux organisés souhaitent apporter à Habitat III n’est pas lié aux affaires nationales, mais bien aux solutions locales, envisagées comme des contributions aux enjeux mondiaux. Le nouvel agenda urbain ne peut pas être défini sans la présence de dirigeants locaux et d’élus redevables auprès de leurs communautés.

Source : http://www.gtf2016.org/