Vous êtes ici

CGLU commence 2013 avec le regard posé sur l’agenda de développement post 2015 et Habitat III

 

A l’approche de l’année 2015 - la date limite des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) établie en 2005 – l’Organisation des Nations Unies et la communauté internationale est maintenant en train de redéfinir l’agenda général de développement pour les prochaines décennies à travers le processus connu sous le nom le « processus Post-2015 ».

Le groupe de travail des gouvernements locaux et régionaux sur l’agenda des Nations Unies pour le Développement Post 2015

Les autorités locales et régionales ont été identifiées comme acteurs clés dans la réalisation des OMD, par conséquent elles devraient jouer un rôle majeur dans la définition de ce nouvel agenda mondial. Afin d’assurer que les contributions et les intérêts des autorités locales et régionales soient pris en compte dans le nouvel agenda de développement, le Président de CGLU, Dr. Kadir Topbaş, a affirmé sa volonté de transmettre leur position au Panel de Haut Niveau en sa qualité de membre. Il a en outre proposé la création d’un groupe de travail des gouvernements locaux et régionaux qui comprendra d’autres organisations partenaires pour qu’elles contribuent à la définition des messages à porter dans le cadre du processus post-2015. Le groupe se concentra sur les thématiques prioritaires suivantes: la réduction des inégalités, la promotion de la gouvernance participative, les dynamiques de populations et l’environnement durable. Le Conseil Mondial de CGLU qui s’est réuni à Dakar le 6 décembre 2012, a approuvé cette initiative. CGLU proposera d’organiser la 1ère réunion du Groupe de Travail des Gouvernements Locaux et Régionaux à New York mi-février, en coordination avec les autres organisations impliquées dans le groupe. 

La position des Gouvernements Locaux et Régionaux

Un premier document de travail sur “Le rôle des Autorités Locales et Régionales dans l’agenda des Nations Unies pour le Développement Post 2015” a été présenté et débattu à Dakar. Dans ce document, CGLU souligne l’importance d’une approche cohérente au niveau national et au niveau infranational dans le futur agenda de développement. CGLU souligne également l’importance de tenir en compte l’urbanisation de la pauvreté, la construction de villes et de territoires inclusifs, la réduction des risques de catastrophe, le développement d’objectifs transversaux sur la gouvernance et le développement d’un sens d’appropriation et de responsabilité à tous les niveaux. La réussite des nouvelles stratégies de développement, comme indiqué dans le document de CGLU , dépendra de la révision fondamentale du partenariat mondial et du cadre Institutionnel et Financié sur lesquels les objectifs seront basés.

En parallèle, CGLU a présenté un document sur “Qui peut adresser les inégalités? – Le rôle des Gouvernements Locaux, souvent oublié ” dans le cadre de la consultation mondiale sur les Inégalités. UCLG a également contribué à la consultation globale sur la Gouvernance lors de la 1ère Conférence Régionale en Afrique et lors du premier débat ouvert sur “les éléments indispensables pour l’agenda 2015” lancée par le site internet www.worldwewant2015.org et composée de deux questionnaires. En réponse à la première partie de cette consultation, UCLG a identifié la tendance en faveur d’une démocratie locale, la décentralisation et le Principe de Subsidiarité comme thèmes principaux. CGLU attire particulièrement l’attention sur l’évolution de la situation des OMD qui ont changées et demande ainsi des modèles innovants de démocratie participative afin de réduire les inégalités et donner une voix aux plus pauvres et aux plus vulnérables.

En réponse à la Phase II sur, "les principes et obligations des droits humains ”, CGLU souligne qu’il est important que ce processus soit non seulement inclusif mais également pertinent et approprié au niveau local en prenant en compte le déséquilibre important entre les nouvelles responsabilités et les moyens disponibles à les réaliser.

3ème Réunion du Panel de Haut Niveau - Monrovia, Libéria

La prochaine étape du processus sera la troisième Réunion du Panel de Haut Niveau à Monrovia qui aura lieu du 30 janvier au 1 Février 2013 et comprendra un dialogue avec la société civile et d’autres acteurs concernés.

Les débats seront organisés autour du thème 'Eléments fondamentaux pour la Prospérité Durable', avec un accent particulier sur la transformation économique. Kadir Topbas présentera une contribution sur l’Urbanisation Durable.

 

Plus d’information: http://www.uclg.org/en/issues/mdgs-post-2015.