Vous êtes ici

Dialogue des villes latino-américaines

Le Dialogue des villes latino-américaines est une rencontre internationale qui s'est tenu à Bogotá (Colombie) du 3 au 4 juin 2015. Elle visait à débattre des grands défis du continent latino-américain pour construire des villes démocratiques, inclusives, durables, et pacifiées. Cette rencontre entrait aussi dans le cadre de la préparation du 5ème Congrès de Cités et Gouvernements Locaux Unis qui se déroulera dans cette même ville en 2016 et d’alimenter les propositions pour la stratégie de plaidoyer en vue du sommet Habitat III (Quito, 2016).

Avec environ 80% de citadins, l’Amérique Latine est la région la plus urbanisée du monde. Dans les zones urbaines, les défis à relever son nombreux : les problèmes d’inégalité d’accès aux services publics, les difficultés de mobilité urbaine, les conflits dans l’usage de l’espace public, les morts violentes et l’insécurité, les problèmes de gouvernance, entre autres. Mais aussi les risques face au changement climatique, la corruption et les tensions permanentes entre l’agenda public et privé, créent un contexte régional face auquel le dialogue des villes souhaitait proposer des réponses pour la construction de villes inclusives, démocratiques, durables et pacifiées.

L’évènement était organisé par la ville de Bogotá et le réseau de villes REDCISUR afin de  promouvoir le dialogue régional vers la construction de propositions pour l’Agenda mondial des gouvernements locaux et régionaux pour le 21e siècle.

Ainsi, le dialogue des villes a contribué à un dialogue international entre villes latino-américaines et différents acteurs : leaders mondiaux et régionaux, ONG, réseaux de villes, gouvernements locaux, organisations internationales, secteur universitaire et société civile.

Les débats de la rencontre ont tourné autour de quatre axes thématiques :  

  • La gouvernance et la démocratie locale
  • L’inclusion sociale, l’équité et les nouvelles citoyennetés
  • Le Droit à la Ville
  • La sécurité humaine, la coexistence et le post-conflit

Les idées et expériences développées pendant ces discussions ont permi de promouvoir des solutions locales concrètes adaptées aux défis actuels et d’avancer dans l’identification des défis et des priorités à insérer dans le prochain Agenda Urbain Mondial qui sera défini à l’occasion du Sommet Habitat III de l’ONU  (Quito, octobre 2016). 

L’objectif était aussi de renforcer les articulations, les réseaux et les outils de coordination des villes latino-américaines pour accroître l’intégration régionale d’une part et pour peser davantage dans le plaidoyer politique international d’autre part. Ainsi, la ville de Bogotá promeut l’échange et le dialogue sur le droit à la ville pour renforcer la capacité de plaidoyer international des différents acteurs civils et politiques en Amérique Latine.